EQUIPE DE FRANCE FFSA CIRCUIT

06/12 - Charles Pic au sommet

Charles Pic © DPPI

  • Taille moins
  • Taille plus
  • Imprimer
  • PDF
A 21 ans, le pilote de l’Equipe de France FFSA Circuit, Charles Pic rejoint l’élite du sport automobile et pilotera une Formule 1 l’année prochaine, celle de l’écurie Marussia Virgin Racing.

Présent lors des ‘rookies days’ (journées réservées aux jeunes pilotes) d’Abu Dhabi qui se déroulaient le 13 novembre dernier sur le circuit Yas Marine, juste après le Grand Prix, Charles Pic a convaincu l’écurie britannique. Une nouvelle aventure commence donc pour le natif de Montélimar dans la Drôme.

« Ma titularisation en F1 est une magnifique nouvelle car c’est aboutissement du travail de toute une équipe qui depuis Monza se démène pour que j’ai ce baquet. C’est aussi en partie grâce à la FFSA qui a fait un bon travail avec l’Equipe de France Circuit dont je suis membre depuis 3 ans. Elle m’a toujours soutenu, tout comme son capitaine Jean Alesi. Tout cela m’a aidé à évoluer et à toucher mon but. Je me rappelle de mes débuts en monoplace à l’Auto Sport Academy. Ce n’est pas si loin finalement car ce n’était qu’en 2006 mais en même temps, ça me paraît loin. J’ai parcouru pas mal de chemin depuis. J’ai beaucoup travaillé pour en arriver là et j’ai eu la chance d’être bien entouré par Eric Bernard tout d’abord qui m’a suivi dès mes débuts, puis par la FFSA au travers de l’Equipe de France et enfin cette année par Lagardère et Olivier Panis qui ont permis concrétiser ce travail de longue haleine avec cette nomination chez Marussia Virgin Racing. Je ne me mets de pression particulière concernant mon statut, concernant le fait que je sois le premier pilote français à rejoindre la F1 depuis presque deux ans. C’est certes une bonne nouvelle pour tous les fans de sport automobile en France et on croise les doigts pour qu’il y en ait d’autres, je pense bien sûr à mes camarades de l’Equipe de France Circuit, Jean-Eric Vergne, Jules Bianchi mais aussi à Romain Grosjean qui en a fait partie auparavant (2006 à 2008). L’objectif désormais est d’apprendre vite, de mettre à profit les deux mois de pause hivernale à venir pour prendre un maximum d'informations afin d'arriver le plus prêt possible lors des premières courses. » explique Charles Pic

Le challenge est de taille mais il pourra compter sur le soutien de Lagardère Unlimited avec qui il a signé en cours de saison un contrat relatif à son management et il pourra également compter sur les conseils de son manager Olivier Panis.

« C’est le fruit du travail de toute une équipe à commencer par son management qu’est le groupe groupe Lagardère dont je fais partie. C’est beaucoup de plaisir et de satisfaction d’y être arrivé mais c’est surtout grâce à ses résultats qu’il a eu l’opportunité d’être approché par Marussia qui voulait à tout prix Charles. Au départ mon rôle était celui d’un consultant sportif exclusif pour Charles puis, avec mes connaissances du milieu, il s’est étendu lors des discussions avec les écuries et au final, il y avait ce poste de titulaire en 2012 chez Marussia. L’an prochain, je reprendrai mon rôle initial pour notamment lui faire appréhender la F1 d’une façon une peu différente et l’aider à s’intégrer et s’adapter à ce monde. La première des priorités sera d’arriver fin prêt à Melbourne. Je serai présent sur une dizaine de Grands Prix notamment au début car il y aura énormément de choses à assimiler et si je vois qu’il prend une mauvaise direction, je serai là pour l’aider. Son expérience en F1 n’est pas grande mais avec Marussia, il bénéficiera du simulateur Mac Laren. Il part demain (7 décembre) à l’usine pour travailler avec l’équipe sur la saison 2012. Je suis ravi que Charles signe le retour d’un pilote français en F1 mais j’espère qu’il y en aura d’autres car ils sont tout aussi méritants que ce soit Romain, Jules ou Jean-Eric eux aussi soutenus fortement par la FFSA qui a toujours été derrière eux. Je trouve ça très bien et c’est aussi une bonne chose pour l’Auto Sport Academy où sont passés Charles et Jean-Eric. Ça prouve que l’action de la FFSA envers la promotion des jeunes pilotes, à travers l’Equipe de France n’est pas vaine et que son centre de formation, que je connais à travers mon fils Aurélien qui a participé au championnat cette année, effectue un super travail. C’est une structure fantastique pour débuter. Une vraie filière française existe et nous pouvons en être fiers. » poursuit Olivier Panis.

Que de chemin parcouru par Charles Pic… A 12 ans, son parrain Eric Bernard, ancien pilote de Formule 1, lui offre un kart et il débute en compétition, en catégorie Minime. En 2033, il passe en Junior et après une saison 2005 riche en podiums internationaux, avec notamment une 3ème place au championnat d’Europe et une 2ème au Championnat d’Italie, il décide de passer à l’automobile. Là encore, Eric Bernard lui conseille de rejoindre le centre de formation de la FFSA, La Filière FFSA aujourd’hui appelée Auto Sport Academy. Il terminera 3ème du Championnat de France Formule Campus (aujourd’hui Championnat de France F4) avec deux victoires dont une dans les rues de Pau. Il passe ensuite à l’échelon supérieur en disputant le Championnat de Formula Renault 2.0 où il décrochera la 3ème place sur le podium final de l'Eurocup et se classera 4ème du championnat de France (vice-champion Rookie). L’année suivante, en 2008, Charles Pic intègre l’Equipe de France FFSA Circuit et rejoint l’écurie Tech 1 Racing en Formula Renault 3.5 Series. Bis repetita en 2009 mais il intègre également le programme Renault Driver Development pour un an. Pour sa première saison en GP2 Main Series avec Arden, Charles Pic termine 10ème du championnat avec une victoire. En 2011, il rejoint Barwa Addax et se classe 4e du championnat et fait retentir à deux reprises la marseillaise.

« Dans le cadre de sa politique de détection et d’aide envers les jeunes talents du sport automobile, la Fédération Française du Sport Automobile soutient Charles depuis de nombreuses années maintenant. Intégré en Equipe de France FFSA Circuit depuis 2008, Charles peut être fier de son parcours et au nom de la Fédération Française du Sport Automobile et de son comité directeur, je le félicite pour cette titularisation dans la catégorie reine, la Formule 1, avec l’écurie Marussia Virgin Racing. C’est une excellente nouvelle pour le sport automobile français et nous espérons qu’il sera vite rejoint par nos autres pilotes : Jean-Eric Vergne, Jules Bianchi et Romain Grosjean. A l’instar des deux Sebastien‐Loeb et Ogier‐ en rallye, ces quatre garçons sont les meilleurs symboles de la réussite de la politique de détection et de soutien de la FFSA. » se réjouit Nicolas Deschaux, président de la Fédération Française du Sport Automobile.

Partager cet article :  FACEBOOK.COM MYSPACE.COM YAHOO.FR GOOGLE.FR MSN.FR YOOLINK.FR VIADEO.COM DIGGIT.COM DEL.IC.IOUS.COM WIKIO.FR TECHNORATI.COM